La finance et le notaire

Nous avons souvent dans nos rencontres à éviter de tomber dans la généralisation et à essayer de faire du sur mesure. Nous prendrons ici l’exemple de personnes non mariés, nous les appelons les concubins. En fait, ici il faut aborder la problématique de l’assurance décès emprunteur et le problème de la succession des personnes non mariés, concubins, qui vont souffrir une taxation élevée.

Prenons un exemple: prêt bancaire de 200 000 euros, demande d’assurance sur chaque tête à hauteur de 100%. Ici en cas de décès de l’un des concubin et en l’absence d’enfant de part et d’autre pour simplifier, le survivant prend sa partie; ici, en figeant les valeurs, 100 000 euros et l’autre partie celle du défunt tombe dans la succession de l’assuré. Dans notre cas, comme la quotité d’assurance est de 100% sur chaque tête il ne reste rien en passif car le capital restant du a été remboursé après le décès par l’assureur. Les concubins n’héritant pas l’un de l’autre que se passe-t-il si l’un a voulu protéger l’autre en réalisant pas exemple un testament. Et bien ici le testament au profit du concubin donnera droit a un droit du à de 60% du montant de la part du défunt soit ici 60% de 100 000 euros c’est à dire 60 000 euros , un abattement de 1500 euros réduisant la note. Mais se pose la question du règlement de cette somme. Comment? il existe pourtant une réponse simple: souscrire pour l’un et pour l’autre une assurance capital décès en fixant par exemple le capital souhaité à 60 000 euros au profit d’un tiers, somme hors succession de l’assuré. Ici par exemple si le souscripteur est âgé de 35 ans, la cotisation en garantie d’un capital de 60 000 euros sera d’environ 12 euros/mois au grand maximum. Combien de professionnel aborde cette question?

Nous sommes à votre écoute et disposition, car bon nombres de personnes mariés ou non seraient bien avisés de préparer leur succession en la chiffrant dans un premier temps et en l’organisant dans un deuxième temps.

 

Taux d’assurance emprunteur

Un taux ne veut rien dire.

De cette vérité nous prendrons un exemple concret:

Soit un investissement de 200 000€ sur une durée de 20 ans au taux hors assurance de 1,8% avec une assurance groupe de 0,42% par tête avec une quotité d’assurance de 100% par tête, la mensualité ainsi obtenue est de 1132,93€/mois.

Coût du crédit de 71903,2€.

Soit un investissement identique au taux hors assurance sur 20 ans de 2,2% avec un taux d’assurance de 0,15% avec les mêmes paramètres, assurance déléguée par nos soins, soit une mensualité de 1080,82€.

Coût du crédit: 59 396,8€,

La différence est ainsi de plus de 12 500€,

Qui l’aurait cru?

Nous ne saurions recommander d’utiliser l’effet de levier de la délégation d’assurance, souscrire une assurance individuelle plus qu’une assurance groupe.

Prêt relais

Souvent nous devons intervenir pour instruire des dossiers avec un prêt relais.

Il existe plusieurs façon d’instruire un tel dossier mais rarement il est conseillé de ne pas racheter le capital restant du et de jouer la suspension des échéances en cours pendant, le plus souvent, 12 mois,

Je ne saurai recommander à l’emprunteur de nous consulter sur ce sujet.

SCPI

Dès le début de cette année, nous avons mis en avant au sein du cabinet le conseil en investissement en souscription de parts de SCPI par le recours à l’emprunt pour bénéficier de conditions de financement bon marché, et accéder à un placement dont le rendement peut dépasser 5% et qui, à n’en pas douter, est un placement idéal pour se constituer des revenus complémentaires en vue de la retraite,

Voici un article pour s’en convaincre:

http://www.lesechos.fr/journal20150313/lec2_supplement/0204217242701-les-scpi-sont-elles-le-meilleur-placement-de-lannee-2015-1101664.php

Bonne et heureuse année 2015

Cette année devrait être une année de transition économique ce qui permettrait à l’investisseur plusieurs choses:

Sur le front des crédits immobiliers, les taux devraient se stabiliser pour rester bas tout en couplant une baisse du marché immobilier, cela devrait inciter les Primo accédant à emprunter, les propriétaires à continuer de renégocier leur Credit existants et les détenteurs de divers prêts à les regrouper à des taux relativement pas,

Sur le front des investisseurs il est grand temps de sensibiliser l’épargnant à préparer sa retraite en privilégiant les placements longs termes que sont le PERP, les SCPI, dont certains rendements sont supérieurs à 5,5%; l’investissement locatif ou alors une épargne régulière sur un contrat d’assurance vie en privilégiant les obligations convertibles en action.
Un autre placement devrait être mis en valeur: le PEA – PME,

Sur le marché action, cette année ne devrait pas être une année de croissance des bénéfices à deux chiffres, il convient de mettre de côtes les profits accumulés en 2014,

Sur le front de la fiscalité une pose s’impose

Pour 2015, nous sommes donc à votre disposition pour vous aider à faire les meilleurs choix

La Loi DUFLOT: le changement c’est pour bientôt

La ministre du Logement Sylvia Pinel a présenté mercredi en conseil des ministres un plan d’actions visant à relancer la construction et favoriser l’accession à la propriété. Ce plan comprend notamment une modification des modalités d’octroi du prêt à taux zéro (PTZ) afin de permettre à un plus grand nombre de personnes d’en bénéficier.<!–more–> Le gouvernement vise un objectif de 80 000 prêts distribués en 2015, contre 44 000 en 2013. Le montant de l’achat pris en compte et la quotité du prêt seront relevés. Les plafonds de revenus conditionnant l’octroi du prêt seront également relevés afin de toucher les classes moyennes et le remboursement différé sera allongé pour les ménages modestes. Ces mesures doivent être effectives à partir du 1er octobre 2014. En outre, le PTZ devrait permettre de financer, à partir du 1er janvier 2015, l’achat de logements anciens à réhabiliter dans certaines zones rurales, lesquelles seront précisées dans le projet de loi de finances pour 2015. Concernant le dispositif Duflot d’aide à l’investissement locatif, les plafonds de loyers et de ressources seront relevés, notamment à Lille, Lyon et Marseille, et les investisseurs vont être incités à maintenir leur logement dans le dispositif pour une durée plus longue que celle exigée actuellement (9 ans), en contrepartie d’un avantage supplémentaire. La prolongation sera optionnelle. Par ailleurs, le plan comprend également 50 mesures de simplifications de normes de construction afin de réduire les délais et les coûts ; elles seront mises en oeuvre au plus tard à l’automne.

Financement sans apport

Comment financer sans apport?
Souvent cette question m’est posé. Tout d’abord, certaines banques en fonction de la catégorie socio professionnelle du client considère le 1% patronal comme apport.Cela étant prêter sans apport est possible selon plusieurs critères:
Les emprunteurs doivent être éligibles au prêt à l’accession sociale. Il convient ici de regarder le revenu fiscal de référence de l’emprunteur( n-2) et de le comparer à un tableau publier par le ministère du logement. A titre indicatif par exemple, un couple avec deux enfants en zone A ne devra pas avoir un revenu fiscal de référence supérieur à 43350 euros et en zone B, 36550 euros. Continue reading “Financement sans apport”

Assurance emprunteur :la loi HAMMON

Fin janvier 2014, Le Sénat a voté le projet de loi relatif à la consommation reprenant certains arguments vivement débatus au cours des derniers mois, voire des dernières années.Cette mesure, en corrélation avec la loi Lagarde, accorde un délai d’un an aux emprunteurs, à partir de la signature d’un prêt immobilier, pour changer d’assurance de prêt.Rappel de la loi Lagarde2 possibilités s’offrent à l’emprunteur pour le choix de son assurance emprunteur :
Continue reading “Assurance emprunteur :la loi HAMMON”